Iċ-chief of staff ta’ Cavaye għadu fil-kariga, ġimgħatejn wara ordni li ħadet postha

Iċ-chief of staff ta’ Cavaye għadu fil-kariga, ġimgħatejn wara ordni li ħadet postha

L’arrêté du 9 novembre dernier, portant la signature du président de l’Assemblée nationale (PAN) et nommant un nouveau directeur de cabinet, n’aura rien changé à la situation dans les services de Cavaye Yéguié Djibril. Boukar Abdouharim, jusqu’alors directeur de cabinet, ne semble pas avoir cédé son fauteuil au nouveau, Kamsouloum Elhadji Hachimi. C’est du moins ce que révèlent certaines sources internes au cabinet du PAN, mais aussi un récent évènement dans cette administration.
En effet, le 15 novembre dernier, le « Dircab » Boukar Abdouharim était bien présent aux côtés du « Très honorable » Cavaye Yéguié Djibril, alors que celui-ci recevait en audience des parlementaires canadiens. Pas de traces du Dircab nommé le 9 novembre dernier, sur les clichés qui rendent compte de cette audience. Signe que le poste n’a pas changé de titulaire, mais également que la passation de service attendue quelques jours plus tôt n’a pas eu lieu.
D’après plusieurs contacts au sein de cette Chambre du Parlement, la passation de service entre l’ancien et le nouveau Dircab devait avoir lieu le 10 novembre, le lendemain de la nomination, et ce peu avant l’ouverture de la session parlementaire. Cette passation était une fois de plus attendue la semaine suivante, quelques jours avant l’audience avec les parlementaires canadiens. Mais le bureau du Dircab n’a toujours pas changé de locataire, près de deux semaines après l’acte de nomination.
Cet imbroglio témoigne des luttes de clans qui existent autour de la personne du président de l’Assemblée nationale. D’après plusieurs sources, le 9 novembre dernier, il y a bel et bien eu un acte de nomination d’un nouveau Dircab signé par le PAN, Cavaye Yéguié Djibril. Seulement, quelques heures après, il y a également eu un communiqué et un arrêté reportant cette nomination, dont il est difficile d’authentifier qu’ils viennent du même signataire. Toujours est-il qu’à l’observation, Kamsouloum Elhadji Hachimi nommé Dircab n’est pas visible dans les couloirs de la Chambre.
D’après des informations que SBBC n’a pu authentifier de manière indépendante, le « Très honorable » aurait signé l’arrêté débarquant son Dircab sous des pressions venant du Palais de l’Unité, mais contre son envie. Car d’après des indiscrétions glanées dans la Chambre, beaucoup n’apprécient que très peu l’importance que prend le Dircab Boukar Abdourahim au sein de l’Assemblée nationale en général. Les pouvoirs de ce dernier se sont agrandis à mesure que faiblit l’emprise du PAN sur la gestion de l’Assemblée nationale. Mais également en l’absence d’un Secrétaire général. Le poste étant occupé par un intérimaire depuis bientôt deux ans.
Pour l’heure, les députés sont en session budgétaire. Les batailles autour du PAN ne semblent, jusqu’ici, pas perturber le déroulement des travaux.
LA
Aqra wkoll:
Sitwazzjoni finanzjarja tal-Assemblea Nazzjonali: il-kumitat ad hoc jiżvela toqba ta 'kważi 3 biljun FCFA

Dan l-artikolu deher l-ewwel fuq https://www.stopblablacam.com/politique/2011-11488-assemblee-nationale-le-directeur-de-cabinet-de-cavaye-toujours-en-poste-deux-semaines-apres-un-arrete-le-remplacant


.